• Amour Vernal

     

     





    L'hiver s'en va, il passe, voilà le printemps qui se signale
    Les plantes de nos jardins et forêts vont recommencer à pousser,
    L'hiver passant on se réveille et déjà on sent des ailes se déployer
    Revivre et se préparer dès lors pour ces mois de l’année d'ensoleillement estival

    Les fleurs vont recevoir les premières bienfaisantes pluies
    Toute la nature autour de nous semble renaitre enfin
    Nous aussi recevons ces bienfaits de la vernale saison chaque matin
    Les jours s'allongent et la sève monte déjà en nos corps endormis

    Au Printemps je ne pense qu'à toi, toi qui m'a, en cet après midi printanier, goûté
    Toi qui m'as fait naître, m'enthousiasmer toute mon existence par cet amour grisant
    Cette renaissance saisonnière me rappellera toujours comment tu as su m'apprivoiser
    Me chérir dans une couche improvisée, au fond du foin notre candide amour fût brûlant

    Tu as engagé des caresses en parcourant mon corps de tes baisers intimes
    J’ai pris moi aussi en bouche tes délicieuses courbes dont je suis amateur
    Mon dard insecte prés de ton bouquet s’approcha d’un bonheur sublime
    Puis tel un horticulteur j'ai pénétré en ton jardin secret pour y cueillir la fleur

    Moi, ton maître, j'ai bien voulu ressentir l'étrange parade, j'ai tant adhéré à ton ivresse
    J'y ai répondu alors de ce que tu venais de m'initier en ce jour de notre attirance de jeunesse
    Oh Printemps ! Jolie saison de l'éveil, de l'émoi et des infinis désirs de tout amoureux
    Tu fais tant chuter dans d'inouïes extases qui pourtant ouvrent l'Olympe des Dieux

     

     

     

     

     

    « CommentAmour Estival »

    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    6
    Samedi 6 Juin à 23:24

    bonsoir

    De mes Ardennes natales et avec peu de réseau je venais juste  te demander: " tu es lorrain ?"

    Encore un joli texte   plein d envies et de justesses et puisque je suis au pays d Arthur Rimbaud je te mets un de ses  textes

    Salut ; c'est le printemps ! c'est l'ange de tendresse ! Ne devinez-vous pas pourquoi je bous d'ivresse ? Ange de ma grand-mère, ange de mon berceau, Ne devinez-vous pas que je deviens oiseau, Que ma lyre frissonne et que je bats de l'aile Comme hirondelle 

    5
    Samedi 6 Juin à 14:29

    Et tant pis si l'amour dans le foin n'est qu'un feu de paille !

     

    4
    Samedi 6 Juin à 08:59

    Ah, joli printemps !yes

    3
    Jeudi 4 Juin à 18:33

    c'est superbement raconté 

     bravo 

     bonne oirée PHILIPPE 

    2
    Jeudi 4 Juin à 09:03

    Vive le printemps, ma saison préférée.

    La flore s'éveille alors que moi je me réveille...hehe

    Bonne journée Philippe.

    1
    Jeudi 4 Juin à 08:38

    Mythologiquement perché ! On a besoin de hauteur !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :