• Bas Les Masques

     

     



    A petit feu
    Je me meurs
    Pour si peu
    Je pleure
    Le mieux
    Si je demeure
    Est un lieu
    Où je n'ai pas peur

    Je disparaitrais
    Si tout devenait pale
    Si j'avais mal au cœur
    Bas les masques
    De ces bourrasques
    Si on touche à mon bonheur
    Si le monde se voile
    Et que je doive me cacher

    Par un geste capital
    Si toute la population
    Je dois sauver
    Comptez sur ma ferveur
    Mais d'un masque porté nombreuses heures
    Quand seul je suis dehors à marcher
    Ce n'est pas du tout de ma raison
    Si pour rien je me perds en médical

    A petit feu
    Je me meurs
    Pour si peu
    Je pleure
    Le mieux
    Si je demeure
    Est un lieu
    Où je n'ai pas peur





     

     

    « Le Mekko, L'AnimalPluie »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    11
    Lundi 12 Octobre à 11:36

    Hello a toi ami 

    J'aime bien ce poème, et oui, nous sommes et encore pour de nombreux mois, a devoir porter des masques, pour le moment notre unique gilet par ballees troués certes, mais quand même efficace !  On s'y habitue ... et c'est ainsi 

    Plus facile de vivre avec un masque sur le visage qu'un tube dans la bouche en réanimation !  ou donner cette cochonnerie aux personnes que l'on aime, ou que l'on n'aime pas d'ailleurs lol 

    j'ai bien ce poème, réaliste et criant de vérité de cette année 2020 et qui perdura sur 2021  ....  on est pas bien du tout !  Merci le P4 de Yuhan 

    Gros bisous à toi en tous les cas 

    Maryline 

    10
    Dimanche 11 Octobre à 05:32

    Un bon dimanche à toi aussi, chez nous un peut de pluie mais un vent glacial, les températures on bien dégringolées, alors en plus des masques  ils faut enfiler les parkas , résultat, rien de mieux que de rester devant un bon feu de cheminée.

    9
    Samedi 10 Octobre à 18:53

    Nous portons tous, plus ou moins, des masques .... mais là, ça fait double masque et c'est beaucoup ! 

    Une petite citation qui me revient toujours à l'esprit quand on parle de "masque" et d'où j'ai tiré le début de ce message  :

    "Nous portons tous des masques, mais vient un temps où l'on ne peut plus les retirer sans s'arracher la peau".
    André Berthiaume.

    Aujourd'hui, c'était une belle journée dans la campagne champenoise.

    Bon week-end Philippe.

    Léone

     

    8
    Vendredi 9 Octobre à 17:06

    ah quand les masques tomberons 

     pour de bon 

     quand  de vivre   au vent  , nous pourrons 

     j 'attend  ce  jour pour tous , 

    pour que chacun respire librement 

     bonne journée PHILIPPE 

     kénavo

    7
    Vendredi 9 Octobre à 13:39

    Bonjour cher Philippe 

    Un poème plein de réalité...Hélas !

    J'aime beaucoup tes mots car dans chacun d'eux, il y a toujours une vérité cachée qui décoiffe certaines personnes bien concernées.

    Bonne journée mon ami 

    Gros bisous 

    Méline

    6
    Vendredi 9 Octobre à 11:32

    Très beau poème! 

    Bravo et bon week-end.

    5
    Vendredi 9 Octobre à 09:41

    Bonjour Philippe,

    J'aime beaucoup ce poème, je le trouve émouvant mais si réaliste.

    Nous avons des averses et il fait frais.Pas de soleil mais bon on l'a assez vu cet été lol

    Passes une bonne journée et un agréable week-end ami poète.

    Gros bisous de Fernand et moi

    Florence 

    4
    Vendredi 9 Octobre à 08:35

    Du slam !

    3
    Vendredi 9 Octobre à 07:27

    Il serait temps que les masques tombent et que la vérité éclate, dommage que le monde soit aveugle

    Amicalement

    Claude

    2
    Vendredi 9 Octobre à 07:22
    1
    Vendredi 9 Octobre à 07:15

    bon vendredi avec un bisous

    Le bonheur est une plume,
    La plus légère qui soit.
    Il faut l'attraper
    Quand elle passe.
    Le bonheur se cueille dans l'instant,
    Avec précaution
    Comme une fleur,
    Avant qu'elle ne se fane.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :