• Harmonies

     





    Pars et va découvrir l'ailleurs, ô toi qui fus toute mon existence
    Va visiter et parcourir d'autres lieux, toi qui fus mon innocence
    Et tombe des nues en suivant toujours le cours de la vie
    Explore intensément toutes ses belles harmonies

    Pars et va découvrir l'ailleurs, ô toi qui fus tout de mon paradis
    Va visiter et parcourir d'autres lieux, toi qui fus mon unique amie
    Telle une aride pluie qui lave tout a son arrivée
    Un rayon de soleil qui illumine et souffle sa chaleur à mes cotés

    Pars et va découvrir l'ailleurs, ô toi qui fus tout de mon âme
    Va visiter et parcourir d'autres lieux, toi qui fus ma douce flamme
    Brûle en d'autres endroits, si au loin tu quittes mon corps
    Donne moi le meilleur de toi une heure encore

    Pars et va découvrir l'ailleurs, ô toi qui fus toujours à moi
    Va visiter et parcourir d'autres lieux, toi qui fus ma voie
    Et repense a tous les bienfaits offerts à ma petite tragi-comédie
    Souviens-toi des belles années, des belles harmonies

     

     

     

     

    « A La MaisonSpleen »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    6
    Vendredi 8 Octobre à 23:04

    As-tu jamais remarqué, ami Poète, la grande difficulté que nous avons à la nommer, la Mort ?

    Et pourtant, de toutes les compagnes de notre vie, c'est bien elle la plus fidèle qui quels que soient nos tours et détours et autres tours de... passe-passe, sera bel et bien présente au bout du chemin.

    Très beau poème qui en décrit cette double-face, entre résignation et espérance.

    Bisous

    5
    Mardi 31 Août à 14:22

    Une séparation digne et sans rancune, après une belle histoire d'amour, ce n'est pas donné à tout le monde ! Bravo!

    4
    Mardi 31 Août à 13:50
    Bonjour Philippe , on se demande si c'est du vécu mais en tout cas tes phrases sont magiques merci belle semaine à+
    3
    Mardi 31 Août à 10:43

    Bonjour Philippe, nostalgie d'un départ lointain? Il faut laisser partir ceux que l'on aiment même si cela est douloureux. laisser partir aussi nos belles années car la vie est ainsi. Bon mardi dernier jour du mois d'Aout.

    2
    Mardi 31 Août à 09:23

    Le mouvement des âmes participe à la poésie de la vie

    Les émotions qu'elle fait jaillir crée de nouveaux poèmes

    1
    Mardi 31 Août à 07:47

    laisser partir   loin de la  région du coeur 

     cela ne manque pas de courage 

     ton poéme est  trés beau et j 'ai bien aimé 

     bonne journée Philippe 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :