• Je Voulais

     

     





    Je voulais rencontrer celle qui fera un homme de moi
    Je voulais rencontrer celle qui coule une larme de vérité sur ma peau douloureuse.
    Elle n’existe plus, elle est morte cette nuit dans les bras d’un autre.
    J’ai mal au cœur, j’ai mal au ventre, je me mélange à l’intérieur.
    Je noie mon manque, je perds tous mes repères et je m'écœure.
    Ma solitude est immense, mes désirs le sont plus encore moi le morne apôtre.
    Où sont ces êtres primitifs et joyeux qui dansent sous la pleine lune lumineuse ?
    Ou est ma tribu magique qui affronte le silence avec cérémonie et foi ?

    Sauvez moi ! Au secours. Prenez moi, emmenez moi, libérez moi.
    Faites de moi un pantin désarticulé et fou.
    Sanglez des fleurs à mon cou
    Portez à mon front les plumes de l'oiseau du paradis je cherche l'émoi
    Déguisez mes pieds en palettes de couleurs vives comme les enfants
    Mais ne me laissez pas seul à affronter cette vie.
    Elle est trop belle pour la quitter mais c'est mon irrésistible envie
    Elle ne mérite pas mon fardeau que mes idéaux ont bercé trop gentiment .

    Je ne voulais personne à part elle, maintenant je désire affronter le monde.
    Violez moi de vos mots bannis, de vos corps meurtris mais bienfaisants
    Incendiez ma crinière d’étoiles et donnez moi l'amour sauvagement
    Explosez mes yeux de millions de flammes car je veux brûler dans l'immonde
    Mais jetez mon âme loin d'elle et partons ailleurs qu’ici.
    Je crève, je meurs, je me détruis alors autant disparaître dans vos orgies.
    Puisqu'il me faut vivre d'idées qui me brûlent dans des visions.
    Arrachez moi de sa pensée un instant, j'ai besoin d'oublier l'affront !

    Je voulais rencontrer celle qui fera un homme de moi
    Je voulais rencontrer celle qui coule une larme de vérité sur ma peau douloureuse.
    Où sont ces êtres primitifs et joyeux qui dansent sous la pleine lune lumineuse ?
    Ou est ma tribu magique qui affronte le silence avec cérémonie et foi ?
    Il me faut marcher sous la lumière flamboyante de nouveaux regards.
    Broyez moi les genoux, faites moi mal j'ai besoin de pleurer son départ !
    Elle ne me fera plus mal mais je veux sangloter, pousser un autre cri
    Je vous déteste tous et puis je vous aime tellement aussi.

     

     

     

     

     

     

    « 1er Mai, Joli Jour Du MuguetEmbrasse-Moi Avec Ton Cœur »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    15
    Mardi 11 Mai à 10:27
    14
    Jeudi 6 Mai à 11:12

    Bonjour  très cher Philippe 

    J'espère que tu vas bien  ? 

    Je te souhaite mon ami une très agréable journée 

    Gros bisous 

    Méline

    13
    Jeudi 6 Mai à 10:27

    La passion... dans tous les sens...

    12
    Jeudi 6 Mai à 10:08

    bonne vacance avec ta chérie 

    alors amuse toi bien 

    bisous

    11
    Mercredi 5 Mai à 15:50

    Belle envolée pour exprimer un chagrin, une perte , une fuite d'un être aimé.

    Je viens d'écouter ta chanson . Je m'en souviens bien.. J'aime bien.

    Chez nous sur la côte d'azur c'est soleil , ça change un peu de la pluie de la semaine passée.

    Bonne fin de journée Philippe

    10
    verismo-lagardere Profil de verismo-lagardere
    Mercredi 5 Mai à 14:26

    On pleure sur ce que l'on aime
    On le fait par amour sans haine
    Pourtant je lis ton poème avec angoisse
    Car je réalise que souvent on a la poisse 
    Vrai où pas cet écrit interroge
    En te lissant l'esprit patauge
    Car jusqu'à la fin il souffrira
    De cet amour qui le porte à trépas
    Amicalement à toi
    Claude




    9
    Mercredi 5 Mai à 12:55

    Bonjour Phil , je pense qu'il n'était pas nécessaire de spécifier que ce n'était pas du tout du reel de ta vie et s'est tant mieux pour toi ,  mais a noter que  dans une vie  combien de couples se quittent ,et  se remettent ensembles au bout d'un certain temps, ( je n'en connais pas le chiffre ) ou je serais peut étre a côté de la plaque , mais ce n'est surement pas une chose rare ....Trés bien écris d'ailleurs,  mais tu as surement eu des exemples dans ton existence qui font que tu as une imagination fertile sur ce sujet , c'est tout simple .......Je suis toujours trés contente de passer te lire car je vais plus beaucoup sur d'autres sites , simplement sur ceux de mes fidéles amis et amies .......Passe une belle journée ami trés gentil et plein de bons moments pour toi a présent que nous risquons moins et que plus haut ils lâchent un peu la bride ....Bise amicale et A++++la journée de la gentillesse et gifs animés par moi+++Soriane(Lili)

    8
    Mercredi 5 Mai à 11:34

    Très beau poème! On le vit tellement qu'on croirait du vécu, mais non....

    Bonne journée Juste!

    7
    Mercredi 5 Mai à 10:29

    Violent, passionné, désespéré ..... quel magnifique poème !

    6
    Mercredi 5 Mai à 09:42

    Bonjour Philippe, oui c'est tellement prenant que l'on croirait  du vécu. Il est superbe et pourrait inspire bien des personnes. Belle journée à Nancy Bisou.

    5
    Mercredi 5 Mai à 09:35

    Hello les amis

    poeme de chagrin qui se base sur tous ces moments ou l'on se quitte, on est quitté

    les larmes viennent du désespoir et de la colere de se separer

    mais pas de vrai moment de ma vie, oui tout est inventé

    4
    Mercredi 5 Mai à 09:06

    bonjour 

     tout simplement un superbe poéme

     un cri douloureux que seul un vrai poéte ose mettre en mots 

    du vécu ou non , c'est magnifique  de faire caracoler , ces rimes 

     bonne journée Philippe 

     kénavo

    3
    Mercredi 5 Mai à 08:40

    Profond et prenant clivé et réconciliant. Réussi !

    2
    Mercredi 5 Mai à 08:15

    Bonjour cher Philippe,

    J'adore ton poème ! Comme notre amie Méline, je voudrais croîre à ce poème. On dirait du vécu, comme tout ce que tu écris d'ailleurs.

    Hier il a plu toute la journée et 12°, ils ne sont pas allés sur le balcon. 

    Aujourd'hui le soleil est revenu tant mieux.

    On sort juste pour faire des courses l'après-midi, il faut bien manger lol

    Au fait, j'ai remis mes rubriques gothiques comme avant. Cet univers me correspond bien.

    On me demande souvent si je chante encore, hé non : j'ai arrêté depuis février et cela ne me manque pas du tout, voilà pourquoi je n'en parles plus.

    Passes une bonne journée ami poète

    Gros bisous

    Florence

    1
    Mercredi 5 Mai à 07:34

    Bonjour très cher Philippe 

    Je pourrais presque croire à ce merveilleux poème; il est tellement brûlant de vérité.
    Il n'existe plus d'être primitif, tout n'est que profit même en amour, un être part, un autre le remplace, pleurer sur u amour perdu, c'est tout ce qui reste.

    Bonne journée mon ami et gros bisous 

    Méline

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :