• L'Etroit Porte

     

     

     

    Avez-vous déjà visité la maison de pierre ?

    C'est une petite maison bien simple qui ne possède qu'une seule pièce. On y entre par une grande porte en bois, jamais close puisqu'il n'y a pas de serrure. Pour voir la maison de pierre on traverse un immense parc d'où surgissent des milliers d'arbres, plus splendides les uns les autres. Personne ne peut se tromper, il suffit de suivre, au gré de ses balades, le chemin de briques jaunes qui conduit à la maison de pierre, la route vous montrant la voie, suivez donc la route pour Ose.

     

    Le parc est libre d'entrée, pas de gardiens, pas d'interdits, pas de grilles fermant l'accès,

    on est libre d'entrer, de visiter, d'aller et venir, c'est un Paradis.

     

    Dans la maison de pierre, il y a une seule et mystérieuse pièce, vide de meubles, sans papier peint,

    juste trois portes face à l'entrée devant un grand mur blanc.

     

    Toujours libre de faire, de venir et d'aller, chacun a le droit de choisir une porte, sa porte, de l'ouvrir afin de voir ce qu'elle cache derrière.

    Il y a une grande porte, une moyenne et une petite porte.

     

    Ce choix a tout de même un petit problème : il est impossible d'aller s'engouffrer dans le passage ouvert par la petite porte,

    tout y est étroit, minuscule ...

     

    Petite porte uniquement destinée aux lilliputiens.

    Prendre la moyenne porte permet de sortir par la grande porte

    La grande porte, elle, amène la moyenne.

     

    Un long couloir entre les deux portes pour les relier, voilà le secret des deux portes. C'est un infini et circulaire parcours du combattant.

    Combattant d'une logique qui vous tourne en rond.

     

    Et la seule échappatoire : c'est la petite porte.

     

    Dans cet univers libre, beaucoup sont partis, ils ont abandonné les trois portes, ils ont quitté la maison de pierre pour aller flâner dans le beau parc et ses alentours, ils n'ont gardé pour souvenir que de longues promenades, leurs longues et belles promenades.

     

    D'autres, plus obstinés, plus têtus, voulaient absolument comprendre et continuèrent le drôle de manège autour des portes. L'espoir de découvrir un passage secret, un univers accessible dans le long couloir circulaire.

     

    Tournez et tournez autour des portes, tournez et tournez !

    Ils s'emportèrent petit à petit.

     

    Les hommes, s'estimant trop grands en face d'une simple petite porte, ne pouvaient imaginer l'accès possible à traverser. Pourtant derrière il y avait Alice, le Lapin Blanc et le Monde des Merveilles.

     

    Monde que chacun peut atteindre.

    Mais comment faire ?

     

    C'est aussi simple que la petite porte.

     

    Il suffit d'être petit, il suffit lucidement de se rendre petit. Devenir un enfant, redevenir enfant, un petit, reprendre cette foi d'enfant où l'on croit toujours au magique, au possible, au vrai.

    L'humble qui se présente devant la petite porte arrivera à la passer et à rejoindre le monde qu'elle abrite. Un monde si voyant, si présent mais difficile d'accès car personne ne se donne ses moyens de l'atteindre.

     

    Ce n'est pas interdit d'y aller, chacun de nous peut s'y rendre.

     

    L'impossible est impossible car on le voit, on le croit impossible mais si on se fixe l'idée d'un possible alors on le verra ce possible.

    Humblement et lucidement, débarrassé de toute idée venue d'ailleurs, se fixer son idée, son opinion, sa personnalité.

     

    Être soi, être ce que l'on doit être pour soi, pas pour le regard des autres.

    Ne pas être ce que les autres veulent vous voir être.

    Débarrassé de l'idée d'ailleurs, humble, aller vers la petite porte qui vous donnera, une fois ouverte et traversée, le monde,

    son monde, votre monde.

     

    Changer tout en soi pour redevenir.

     

    Ceux qui voient grand, qui s'enorgueillissent de leur grandeur, se sentant supérieur car ils croient savoir, ne sont pas capables d'ouvrir les yeux et de comprendre le simple, le petit. Ils tournent leur ronde autour des deux autres portes. Ils s'emportent sur des points inutiles, ils cherchent et pensent et font croire à des idées complexes qu'ils estiment malheureusement vraies eux-aussi.

     

    La petite porte, elle, simple et seule, conduit vers le Paradis, ce monde qui devrait être, qui sera. Un jour, tout le monde passera par la petite porte, tout le monde trouvera celui qui pourra nous montrer comment passer la petite porte.

     

    Et ce jour-là ...

     

    Après être passé par la petite porte, tout s'éclairera, tout sera simple et divin. Au sortir de la petite porte, après avoir retrouvé le Paradis, redécouvert son monde, tout aura un sens, tout sera facilement compris, comprenable.

     

    Tout portera son sens.

     

     

    Le Monde sera ..... et Dieu nous sourira.

     

    Petit à petit, l'étroit porte...

     

     

     

    « Muguet Du Premier MaiAbécédaire Pastoral »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    9
    Mardi 5 Mai à 10:46
    8
    Mardi 5 Mai à 10:28

    Bonjour Philippe,

    Hier j'ai ouvert un site/blog sur mon parcours de chanteuse non professionnelle (en rapport avec ma page Facebook dont le lien est sous la bannière) .Je ne mettrais pas d'articles, il y a seulement des rubriques et les visiteurs peuvent signer le livre d'or.Je posterais des nouveaux enregistrements de ma voix dans quelques temps...Je te donne le lien :

    http://florence-soprano.eklablog.com/

    Je l'ai donné à peu d'ami(e)s sur Ekla, seulement à toi, à Lili et à Elyci...Mon blog principal reste Le Royaume-de-marquise.

    Passes une agréable journée ami poète, gros bisous

    Florence

    7
    Mardi 5 Mai à 10:21

    Bonjour Phil ...Admirable leçon de modestie que ta superbe histoire de la petite maison de pierre , oui l'orsque nous sommes  trés jeune tout est permis , les rêves les plus fous sont là pour nous  échapper des réalités de ce monde et l'on voit les choses sous une autre dimention , mais nous passons tous a la fin par la méme porte  et là  c'est ce qui différe , c'est ce qui nous y attend   , plus aucun souci de la dimention de la porte ,  ni de vouloir  trouver le bonheur  , la dimention de la porte par laquelle a ce moment là a notre mort nous passeront sera le résultat des actions de notre vie entiére ...Voila pourquoi peut importe la grandeur de la porte  , petite ou grande ce qui importe c'est l'amour que nous  mettrons dans cette  maison .....C'est ce  que ton histoire m'a inspiré  vu que je suis trés attachée a toutes choses trés logiques pour trouver le bonheur et pour moi il n'y a qu'une seule façon  c'est de tout faire avec Amour .......Je me plante peut étre , mais pour moi ce n'est pas une histoire de porte,  ni de clé , mais de décor, car y voir par les fenétres la nature et ça c'est ce qui nous mine  énormement , justement d'étre enfermés , de ne pas profiter de ces beautés offertes gratuitement  et surtout ce grand mot etre LIBRE  ......D'étre confinés t'as surement aussi inspirer avec cette histoire pour que nous  puissions a l'avenir  tout faire pour justement  vivre en étant libre, plus de portes  pour nous tenir, ne plus étre oblligé  de nous plier sous la volonté de certains qui possédent et c'est toi qui est dans le vrai  ....Je l'avais déja marqué nous sommes des pions sur un échiquer  et les  autorités jouent avec nous et oui,   ils nous menent  ou ils veulent , de la façon dont ils décident et ça c'est grâve , nous sommes des pantins .......Il faut réagir vu que ce virus n'est pas quelque chose d'anodin et ça fout la trouille de savoir jusqu'ou ils peuvent aller .....C'est ce que ton histoire m'a fait ressentir ce mot LIBERTE ........Moi aussi ça me manque ma LIBERTE , de pouvoir me sentir en harmonie avec cette jolie nature ...Nous arrivons dans un systéme trés grâve et il faut en prendre conscience   pour que tout change ......Moi je vais arreter mon blog car il faut avouer que ceux qui comprennent et bien chapeau  pour le nombre , note bien que énormement de soignants a qui je tire mon chapeau ont eux compris ......... ....Bref moi je ne veus plus me fatiguer pour des courants d'air .......Merci a toi Phil je t'écrirais toujours fais moi confiance  .........Bise amicale ........A+++++Soriane(Lili)

    6
    Mardi 5 Mai à 09:38

    hello  nuage mais faut finir gazon car trop de surface pour moi en une seule fois 

    bisous ti prince a demain

    5
    Lundi 4 Mai à 21:08

    Bonjour quel beau texte, agréable à lire. J'ai repensé immédiatement au superbe, à l'extraordinaire film d' "Alice au Pays des Merveilles"..... Mais attention pas n'importe quel film; uniquement celui de Tim Burton avec Johnny Depp. Ils font un sacré duo ces deux là: l'un un metteur en scène fantastique, l'autre par sa faciliter de se fondre dans la peau de ses personnages incarnés. Cette version d "Alice au Pays des Merveilles" je l'ai découvert par hasard en vacances, lors d'une soirée avec mes petits enfants. Depuis je l'ai regardé à trois reprise et ne me lasse pas de cette jouissance cinématographique. Une mise en scène époustouflante, des images extraordinaires. Je te souhaite une excellente semaine. 

    4
    Lundi 4 Mai à 14:48

    Sympa de te lire 

    Si on savait à quelle sauce .... si on avait de la potion magique et si ...... je rêvais d'un autre monde 

    3
    Lundi 4 Mai à 08:41

    Bonjour cher Philippe,

    Ah un texte, cela change...J'ai adoré lire ce texte, on attend de franchir la porte mais comment sera le monde d'après ? Grande question...

    Merci pour tes commentaires qui me font toujours très plaisir.C'est gentil de passer le week-end.Moi je ne met pas de coms le week-end, repos.

    Ce matin le brouillard a envahi le ciel, j'espère que le soleil prendra le relais dans la journée car c'est morose.

    Passes un bon lundi et une agréable semaine ami poète

    Gros bisous

    Florence

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Lundi 4 Mai à 08:39

    suis tombé de mon lit d'enfant pour te faire un coucou 

    bonne semaine  bisous

    1
    Lundi 4 Mai à 07:58

    Pour retrouver son âme d'enfant il faut ne l'avoir jamais quitté, c'est la seule solution possible

    Amicalement

    Claude

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :