•  





    Les jours et les soirs passent je suis toujours en bien être
    Par la nature je garde un charme divin parmi ce qui est superflu
    De mon passé j'oublie ce qui me dérange, ne me plaît plus
    Vers l'absolue beauté des forets et des champs j'ouvre ma fenêtre

    J'accueille de ma campagne ce bohème paysage
    De tous mes pas faits en décor pastoral et forestier
    Chaque jour je m'exhale à en garder le plus fort aspect
    Mes nuits deviennent douces après mon vagabondage

     

     

     

     

     


    16 commentaires
  •  

     

    Place Stanislas

     

     



    Le monument préféré des Français
    En cette année 2021 sur France Télévisions
    C'est la Place Stanislas de Nancy
    Voila la petite nouvelle annoncée
    Admirez et observez en cette occasion
    Le lieu que je parcours souvent dans ma vie

     

     

     https://pv.viewsurf.com/1614/Nancy-Place-Stanislas-Hotel-de-ville?i=NjI3Njp1bmRlZmluZWQ

     

    https://pv.viewsurf.com/1744/Nancy-Place-Stanislas-MBA?i=Njc2MDp1bmRlZmluZWQ

     

     

     

    En ce moment c'est l'installation
    Des Jardins Ephemeres, qui sont organisés
    Pour l'Automne qui va bientot arriver
    Spectacle annuel qui s'offre en cette saison

     

     

     

     

     

     


    22 commentaires
  •  




    Quand la nuit se fait jour
    A la lumière de tes services
    Dans une poche ou une demeure
    A la campagne par tant de chemins
    Dans les rues à travers nos villes
    Petite ampoule qui agréablement scintille
    Petite ampoule qui éclaire tous les terrains
    Telle une étoile offrant ta claire lueur
    Tu es cette source salvatrice
    Qui d'un éclat illumine tout autour

     

     

     


    14 commentaires
  •  

     




    Sous mon toit, j'aspire au bonheur de ma maison
    Comme ce temps inégal est caniculaire
    Pour moi le charme estival s'est trop bien emballé
    Si les chaleurs se prolongeront de plus en plus en été
    De ma maison, la douceur et le frais m'apportent le bon air
    Moment à l’intérieur de ma demeure pour vivre à raison

     

     

     

     


    17 commentaires
  •  

     

     

     

    Là installé, absorbant une paix bienvenue et salutaire
    Je sens les énergies qui ondulent et basculent sur ce coin de ma terre
    De longues et suaves ondes des cieux
    Me parviennent et m’endorment en ce paradis silencieux

    Quelle tranquillité balbutie dans ma cour
    Quelle volupté s’élève dans mon jardin en ce jour
    Une harmonie étrange au rythme long
    Que le décor sublime d’ambiances, d’émois et de sons

     

     

     

     


    7 commentaires
  •  

     

     

     

    Chaud, chaud, chaud sur nos parcs et jardins
    Nos rues, nos vies dont le soleil puissant enflamme déjà
    Sous ses forts rayons l’air du temps qui passe par ci par là
    Des heures de canicule soudain sont arrivées au matin

    Toute la France souffre d'une trop grande chaleur
    Le climat infernal de plus en plus chauffe nos esprits bonheurs
    Dans le tourbillon des brulants moments qui nous dépassent
    Il faut tenir au frais, si on y arrive à l'ombre se trouver une place

     

     

     


    15 commentaires
  •  

     



    Mon passage rapide en poésie
    Que j'envoie là sur mon état de vie
    Ça y est, je suis vacciné enfin
    Au bras gauche la deuxième dose de vaccin
    Petits effets secondaires que j'ai
    Courbatures et mal au bras piqué
    J'ai du mal a le soulever haut et bien
    Petits maux pour moi, grand résultat pour chacun



     

     


    10 commentaires
  •  

     

     



    Cet air d'été aux saveurs chaudes et certaines
    N'offre ni fraicheur ni ombrage, il ne reste plus que nos songes
    Nos rêves doux de frais état loin de cette condition ardente si cruelle

    Parfum caniculaire qui fait de ces oasis tempérées une pensée si lointaine
    Besoin d’ombre, d’air et d’eau fraiche qui d’un bonheur propice nous plonge
    Et nous abandonne loin des brûlants ressentis de cet instant saisonnier graduel

     

     

     

     


    16 commentaires
  •  






    Le désespoir me fait toujours fuir l'entière population
    Mais où dois-je aller dans ce monde devenu si malade
    D'un fruit empoisonné qui freine l'existence et nos libertés
    Qu'il ne porte qu'à vouloir s'échapper vers de lointaines dérives

    Tout éclate dans cet univers fermé à la cadence directive
    Chaque geste sous un masque est contrôlé, surveillé
    Notre présent crépuscule survient de cette curative croisade
    Triste et obligatoire mesure qui, nos rêves vagues, écrase de sommation



     

     

     


    18 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique