•  



    Un Fantôme vient semer la peur
    Parmi les habitants de cette demeure
    Il intervient en s'asseyant dans chaque pièce de la maison
    Il fait le siège partout et s'impose à sa proche population
    Un rituel journalier a dû enfin être édifié
    Pour savoir si sa majesté spectre était dérangée
    Où que vous soyez il faut interroger le fâcheux génie
    Ici, L'Ami, Est-Ce Pris ?

     

     

     


    11 commentaires
  •  

     


    Je tourne en rond
    Sur mon chemin si long
    Je ne peux aller au parc, au jardin
    C'est interdit d'entrer en ces terrains

    Je tourne en rond
    Ma zone est dangereuse et néfaste
    En ville je fais les cent pas
    Je passe et repasse au même endroit
    Je vois les grilles toujours closes de mon parc si vaste
    Et de rage je me morfonds

    Je tourne en rond
    Sur mon chemin de raison
    Je ne peux me balader, m'asseoir joyeusement
    Au parc de ma ville en ce moment

    Je ne tourne plus en rond
    Dans cette forêt où j'ai pu me rendre
    Je redécouvre la nature que j'aime tant
    Je peux enfin respirer sans mal circulant
    J'ai dû pour cela ma voiture prendre
    M'éloigner de ma cité de béton

    Je tourne en rond
    Cela persiste pour de bon
    Je veux aller me balader
    Je veux aller m'aérer

    Je tourne en rond
    Dans cette France partagée
    Dans ce pays où rien n'a été fait correctement
    Pour bien affronter ce drame viral augmentant
    Mais pour mieux régner il faut diviser
    Il faut séparer et abrutir les populations

    Je tourne en con
    Je deviens l'idiot de la saison
    Je ne vis plus un ordinaire quotidien
    Avec ces contrôles qui ne sont pas les miens

     

     

     

     

     


    12 commentaires
  •  

     

     




    Tu as vécu à l'ombre d'idiots de palace
    Tu avais qui à l'ombre de ta paroisse

    Il fallait séduire les jolies demoiselles
    Religieusement s'offrir le goupillon
    Tu as succombé à la tentation
    L'aventure était si belle

    Tu as vécu à l'ombre d'un stupide écart
    Tu avais qui à l'ombre de ton étendard

    Il fallait prouver ta piété 
    Cultiver l'objet céleste
    Ce qui d'amour devient un beau geste
    Fut le pire droit que tu te permettais

    Tu as vécu à l'ombre d'un état de grâce
    Tu avais qui à l'ombre de ton audace

    Il te fallait en maitre de cérémonie
    Diriger le diocèse comme si tu y étais roi
    Mais n'est pas majesté qui veut, passe ta joie
    De ta noblesse se moque encore la bouffonnerie




     

     

     

     


    9 commentaires
  •  

     






    Alléluia
    Il est là le Sauveur
    Alléluia
    Il fait de tous le Bonheur
    Thaumaturge 2017 est arrivé
    Il vient enfin nous sauver

    Le grand guérisseur, l'élu dirigeant 2017
    Fait des séances de guérissons collectives
    Au palais royal comme au temps des rois beaux et honnêtes
    Il vient toucher les écrouelles et sauver les âmes naïves

    Alléluia
    Il est là le Grand Homme
    Alléluia
    Il fait à tous un don énorme
    Thaumaturge 2017, le plus fort des parangons
    Offre ici et là toutes les splendeurs de son incantation

    Pas besoin d'aller à Lourdes, la ville aux miracles
    Il suffit de se diriger pour Paris, lieu symbole en quêtes
    Au palais royal il officie, un grand Guignol va montrer le spectacle
    En plein la Capitale il faut honorer le divin épithète

    Alléluia
    Il est là notre omnipotent dirigeant
    Alléluia
    Honneur et Gloire de son temps
    Thaumaturge 2017 daigne te voir
    Te sauver tout de ce désespoir


     

     

     

     

     


    9 commentaires
  •  

     

     




    Je viens ce jour parler
    De notre grand ami sinistre
    Monsieur Premier d'une belle allure ministre
    Laisse de sa barbe la blancheur apparaitre sur ses noirs poils
    Cela contraste tant avec le restant obscur de sa pilosité locale
    Quelle l'idée de se laisser ainsi aller ?

    A le voir aux médias, à la télévision
    Quand il vient expliquer ce qui se passe
    De ses discours et points de vue
    Les quelques taches de blanc sur du noir je vois du barbu
     Cela ne fait pas propre, cela fait bien dégueulasse
    Pour un grand de l’État face à sa petite population
     



     

     

     


    5 commentaires
  •  

     

     

     



    Je le crie bien fort ici, ras la casquette
    De voir Monsieur Leflamand et sa petite tête
    Le préfet policier de la Capitale porte mal le chapeau
    Est-ce une difformité crânienne qui ne lui permet pas de se couvrir
    Correctement d'un couvre-chef en plein boulot ?
    Qui pourra sauver le soldat et empêcher les rires ?
    Quand je l'aperçois, je n'entends pas son sérieux discours
    En pleine crise et en plein drame de la société
    Mes yeux sur son phénomène physique se fixent toujours
    Dès que monsieur vient pour parler aux médias, à la télé


     

     

     

     


    1 commentaire
  •  

     

     



    Qui est cet étrange spectateur qui sur moi fixe son regard ?
    Impression de déjà vu au réveil ce matin
    Quand je m'aperçois que cet homme me regarde intensément
    Je ne saisis pas ce qui m'arrive, ce qui le fait m'observer


    Il est là calme et ne fait que de me dévisager
    Il me semble bien le connaitre pourtant
    En demi sommeil je comprends que j'étais en train
    De me voir en pleine pénombre dans le miroir



     

     

     


    2 commentaires
  •  

     





    Dame Poussin fout le camp
    Emportée par un grivois vent
    Elle n'a plus la Santé mais veut sa part de Capitale
    Damoiseau Faisan reprend son flambeau
    Il sera de sinistre guerre là pour remanier
    Les retraites entreprises bien compliquées
    La misère est en marche triomphale
    Dame Poussin s'en fout, elle a la vie parisienne
    Pour aux municipales faire sa mise en Seine



     

     

     


    votre commentaire
  •  

     



    Tu as montré ton kiki
    Tu l'as dans le cucu
    Maintenant dans le caca
    T'es bien beau, coco
    De ce monde virtuel ou tout est souvent faux
    Rien n'est laissé privé, Monsieur Grivois
    Nous découvrons que tu as pu
    Exhiber l'objet du délit

    Pour une place à Paris
    Ne montre pas ton outil
    Pour gagner la mairie
    Sois tout gentil
    Pour internet entre amis
    Dans la vie des Hauts aussi
    Car dans les médias, les réseaux jolis
    Tu tacheras le panache dont tu jouis

    Contre la gauche, Hidalgo
    Tu ne seras pas le bon Roméo
    Tu as beau faire ton numéro
    Même si tu parles avec brio
    Tu ne gagneras pas le gros lot
    C'est ainsi dans le monde bas des Hauts
    Dès que tout est su, diffusé illico
    Tu n'es plus qu'un grand nigaud

    Ne crois pas
    Que toute la politique
    Soit si pourrie en perversion
    Non, cette aventure t'encourage
    Et te demande de rester bien sage
    Devant les foules en révolutions
    Et si tu vas en érotique
    Garde bien caché tes ébats






     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique