•  

     




    Cachez les cheveux
    Cachez les misères
    Cachez d’un voile
    Cachez d’un foulard

    Cachez de vains Dieux
    Cachez les faux frères
    Cachez les gros poils
    Cachez l’épineux dard

    Gâchez-vous la vie
    Tâchez-nous de vos leurres
    Hachez-vous l’avis
    Crachez-nous vos peurs

    Mâchez bien vos mots
    Cochez bien les cases
    Lâchez bien vos propos
    Chassez bien les phrases

    Cachet, j’ai besoin d’un comprimé
    Cachet d’aspirine
    Cachet, sachet, pastille ou pilule
    Cachet pris pour mon cerveau si las

    Caché, chez moi dois-je rester
    Caché, face à tout ce qui me chagrine
    Caché, je ne verrai plus les ridicules
    Caché, la peur d’eux ne se fera pas

     

     

     

     


    17 commentaires
  •  

     




    Écoute ta musique préférée
    Et vas-y danse
    Oublie les soucis
    En faisant une petite fête
    Sois bien dans ta tête
    Danse et éclates-toi, ami(e)
    Mets-toi en transe
    Pour vivre et continuer

    Il te faut découvrir
    Un état de bonheur
    Évacue cette peur
    Cette anxiété qui fait souffrir

    Une danse pour mieux
    Détruire ce mal
    Amuse-toi bien en ce lieu
    Et reste toujours jovial(e)

    En toute allégresse
    Loin de ta tristesse
    Trouve ta liberté
    Pour y demeurer

    Écoute de la musique
    Et danse dessus
    Oublie pour un moment
    Le drame de ta vie quotidienne
    Fais qu'un beau temps vienne
    Danse et ton destin entreprend
    Deviens l'artiste qui a pu
    Créer ce bal magique






     

     


    15 commentaires
  •  

     





    Errance De Web, Choc, Choc, Choc
    Errance De Web, Déchets, Déchets, Déchets
    Errance De Web, Ennuis, Ennuis, Ennuis
    Errance De Web, Soucis, Soucis, Soucis
    Errance De Web, Données, Données, Données
    Errance De Web, Bloque, Bloque, Bloque

    Une idée traîne, trotte, galope dans ma tête d’idiot
    La déchéance de nos vies se pointe si vite
    Les détails sordides se glissent à notre insu, incontrôlables
    On vous l'assure l’administration gère les citoyens loyaux et aimables
    Si le temps est perdu dans des braves démarches écrites
    Ce temps est gagné sur internet, il faut se connecter et pianoter vos maux

    Faire des lois, des faits, des écrits, des bavardages qui en toute cette toile ronronnent
    Faire avec nos errements d’internet d'heures en heures
    Travailleurs forcés de tout faire soi-même pour le repos d’autres esprits citoyens 
    Se montrer responsable et devenir esclave du web pour le bien et la protection des siens
    Mais oublier qu'un quidam ne comprend pas toutes leurs hâtives valeurs
    Les hautes gentes qui décident et s'activent, s'agitent sans guérir ceux qu'ils abandonnent

    Errance De Web, Fureter, Fureter, Fureter
    Errance De Web, Faux, Faux, Faux
    Errance De Web, Détail, Détail, Détail
    Errance De Web, Pagaille, Pagaille, Pagaille
    Errance De Web, Info, Info, Info
    Errance De Web, Fermer, Fermer, Fermer

     

     

     

     

     


    8 commentaires
  •  





    J'avance et j'erre de mon pas léger
    Je marche loin du monde urbain
    Sur une route qui s'ouvre je me promène
    Chemin faisant
    Je goute aux saveurs de l'endroit
    Aucun souci en tête uniquement de la joie
    Un loisir qui se donne le temps
    Et ces longues minutes qui viennent
    De la beauté de la nature chanter le refrain
    Je garde en mon cœur ce moment à jamais

    J'avance et je parcours tant d'allées
    Je marche dans toutes les forets
    Sur une route que je prends je pars
    Chemin du hasard
    J'écoute les chants mélodieux
    Des oiseaux et observe les animaux des lieux
    Les arbres et les plantes que j'aperçois
    Me livrent les secrets de ces bois
    Beauté de la nature qui me laisse rêveur
    Je garde en mon cœur tout ce bonheur

    J'avance et je mémorise des merveilles
    Je marche vers toi, belle nature
    Sur la route je vais chercher ton plaisir
    Chemin de la vie, de la terre
    J'aime tes champêtres félicités
    Des villes j'oublie l'effet aux yeux, au nez et aux oreilles
    La végétation domine et perdure
    Du béton, du ciment rien ne peut pousser, grandir
    Des beautés de paysages il faut conserver l'univers
    Je garde en mon cœur des espaces la diversité



     

     

     


    13 commentaires
  •  

     

     


    Ce chemin n'est pas bon
    Je préfère partir en arrière
    J'en fais ma totale raison
    Je ne continuerai pas cette galère

    Ce chemin que j'ai pris
    N'a plus de route au bout
    C'est un précipice qui attend les fous
    Qui poursuivent et persistent ici

    Ce chemin n'est plus bon
    Je vais choisir d'aller
    En arrière, c'est un abandon
    Pour ma sécurité 

    Ce chemin est impossible devant moi
    J'envisage déjà l'autre solution
    Une voie de substitution
    Je retourne tout de suite sur mes pas
     

     

     

     

     

     


    29 commentaires
  •  




    Avez-vous déjà affronté la grande et puissante administration ?
    Il faut ses sens assurément plus fort tenir devant la sainte institution
    Quelquefois j’ai l’âme froide face aux civilités imposées
    En rythmes abondants débordent mes pensées
    En esclave de la bonne société je joins le mouvement
    Pour me débarrasser de l’hypocrisie publique, un temps

    Tout semble s'imposer dans un confus murmure
    Nous poussant, confiants, au bout de l’aventure
    Avant d’enfermer l'esprit dans de diffus dossiers
    Un infime détail vous saisit et foudroie la raison agitée
    La terre s’ouvre et engloutit l’espoir d’une moindre conquête
    Une fois commencé, la roue tourne et tourne dans cette fête

    Sous le masque froid d’une intendance autoritaire
    De beaux rêves seront déçus, des illusions iront par terre
    Ma moquerie se manifeste et offre sa douce finesse
    Mieux lancer des galéjades dans ces officielles détresses
    Et sur ce vide immense qui nous tourbillonne le pays
    C'est d’une âme ironique que va des bureaux ma raillerie

     

     

     


    10 commentaires
  •  




    En manque d'amour
    Je rêve d'un pays de fantaisie
    Un paradis où je glisserai chaque jour
    Quelques bonheurs en moi et je prie

    Qui trouver pour m'accompagner ?
    Qui viendra remplir ce grand vide ?
    Où retrouver ce qui me rend solide ?
    Aujourd'hui où puis je me réparer ?

    En manque de conscience
    Je perds ma résistance
    Dans le lot de ma solitude folle
    Je pars et je somnole

    En manque de vivre
    Je rêve de me sentir tranquille
    Oubliant ce que mes pleurs délivrent
    Je me fais un songe et je m'exile

    Qui pourra être avec moi dans ce combat ?
    Qui me sortira de cette mélancolique tristesse ?
    Quand traverser l'arc-en-ciel et y cacher ma détresse ?
    Quand se délivrer l'âme de tous ces tracas ?

    En manque de besoin
    Je rêve d'un coup de main
    Dans ce quotidien qui s'ouvre
    Je cherche et je découvre

    En manque de solution
    J'arrive à franchir mes soucis
    Dans une sainte élévation
    Je savoure et je revis

    Qui pourra former mon parcours ?
    Qui me sortira de ma prison ?
    Comment envisager ma libération ?
    Que faire pour obtenir un secours ?

    En manque d'exister
    Je pars en douce vers une belle cité
    Je recherche une planète de joie
    Je m'éclate et je me noie

     

     

     

     


    7 commentaires
  •  

     



    Cette crise
    Douloureuse malice
    Cette situation
    Cruelle élucubration

    Pourrai-je échapper à la dureté
    De cette façon d'entreprendre ?
    Pourrai-je éliminer
    Ce renoncement à comprendre ?

    Ma piste
    Est-elle vraie et réaliste ?
    Mon chemin
    Va-t-il toujours si bien ?

    Saurai-je enfin assouplir
    Ma condition et cette souffrance ?
    Au bout de mes espérances
    Saurai-je parvenir ?

    Mon monde
    Est-il impur et immonde ?
    Mon choix
    Est-il de bon aloi ?

    Je doute ici et je me morfonds
    Dans l'absence de réaction
    Je reste là et je me confonds
    En mille excuses sans solution

    Mes victoires
    Des chimériques histoires
    Mes échecs
    Des tragédies grecques

    J'avoue ne plus y croire
    Je supplie quelques dieux ou déesses
    De m'aider, où ai-je donc mis les pieds, je stresse
    J'avoue ne plus vraiment savoir

    Cette crise
    Illusoire malice
    Cette situation
    Imaginaire élucubration

     

     

     

     

     


    11 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique