• Ode Aux Chimères


     



    Qu’elle est douce cette pensée
    Qui nous pousse à la fête, au plaisir
    Vers les temps artificiels où l’on oublie
    L’affreuse et dure réalité par de mirages arrangés

    Comme nos soleils illusoires donnent une clarté
    Au cœur éteint qui veut fantasmer sans souci
    Qu’il est beau ce terrain à bâtir
    Où l’on s’aventure et y construit son idée 

    Ô rêveries et chimères nées dans ce monde
    Sous l’apparence froide d’une vérité qui embarrasse
    Ô illusions qui en nous plongent quand l’heure est pesante
    Que chacun vive son utopie d’illusions couvertes

    Je vous rends hommage mondes féeriques et terres secrètes
    De ma confession ici vibrante et là vivante
    Notre cerveau en temps mauvais a cette possible grâce
    De se créer l’éphémère prestige d’une ivresse profonde


     

     

    « Rêve Indolent Cantatrice Et Ténor »

    Tags Tags : , , , ,