• Chant Impérial

     



    Je ne suis qu'oiseau virevoltant parmi les aigles
    Je ne suis qu'un petit moineau qui se berce en son nid
    Pourtant je pars vers toi Impératrice, mon cher idéal
    Toi la seule femme à l'ombre de mes secrets d'animal
    Toi la seule qui aurait pu ardemment me calmer des bruits
    Toi la seule qui d'équipée impériale a fait du voyage ta première règle

    S'évader comme toi l’Impératrice et partir au loin
    Oublier les contraintes et voyager, de cette vie monotone
    Oublier l'étiquette figée et si bien sociale
    Vivre à contre cœur même si cela fait tant de mal
    S’enivrer de trop aimer la nature qui s’offre à nous et là frissonne
    Aux faveurs de chaque saison sans le souci des lendemains

    Toi ma muse, toi l’inspiratrice qui cette âme va m’offrir
    Donne-moi la force de continuer et d'agir
    A vivre pleinement l'amour courtois
    L'amour qui ne demande point mais donne tant avec l'émoi
    Si l'amour, moment fragile qui offre de déplier ses ailes
    De ce poème fera d'égal amusement pour aller tel quel

    Impériale Inspiratrice, fais que les ombres ne puissent s'étendre
    Fais que ce funeste Mayerling sur moi ne puisse se rendre
    Donne-moi les forces de poèmes d'amours galantes
    Qu’aucune tragédie du temps sévère ne m’attriste et ne me hante
    Impératrice qui fut de voyage en voyage l’éternelle pensée
    Oublions ensemble les aléas de cette grave existence à jamais

    Si je ne suis que faible oiseau virevoltant parmi les rapaces
    Si je ne suis qu'un petit moineau qui vole sa course vers l’horizon
    Fais que je reste près de toi Impératrice, mon noble absolu
    Toi qui s’immisce à l'ombre de mes secrets tant voulus
    Toi qui ardemment me protège de ces horribles agressions
    Toi qui en ta vie de toutes ces promenades fit une dédicace

     

     

     

    « Ces Paroles, Mes ParolesAu Train Où Vont Les Choses… »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    12
    Lundi 5 Juillet à 12:17

    mais il est plus que magnifique celui la ... je ne sais pourquoi je pense a la russie des tsars en te lisant ! 

    tu as su mêler nos amis les animaux, a l'être humain et ses sentiments, dans une poésie exceptionnelle ...  vraiment c'est superbe, mais je te le redis, tu as un sacré don toi !!!!  waouhhhhhhhh   je me demande comment tu fais pour écrire des poèmes parfaits a cette vitesse et ou tu trouves l'inspiration, dans tous les styles  de forme en fait   

    tu dois être un homme exceptionnel !   avec une sensibilité extrême, dommage que tu habites si loin, on deviendrait de bons copains je pense ....  avec beaucoup de choses a parler sur tous les sujets 

    Bisous  Maryline 

    11
    Mercredi 30 Juin à 18:14

    merci Philippe d'écrire des si beaux textes poétiques et de les partager !  belle fin de semaine A +

    10
    Mercredi 30 Juin à 15:25

     On sent ici dans ces mots là , l'amour qui brille comme un flambeau pour éclairer la vie ! 

    9
    Mercredi 30 Juin à 11:47

    Bonjour, très beau texte. J'aime bien tes écris, simples, sincères et parfois émouvants. 

    Il pleut, il mouille, il ne fait pas trop chaud. L'été a du plomb dans l'aile. Mais faut patienter

    le soleil est de retour dans les jours à venir. Très bonne fin de semaine. à bientôt. 

    8
    Mercredi 30 Juin à 10:08

    Bonjour Philippe

    Un beau poème tu écris bien tu sais

    Belle journée et gros bisous

    Elyci

    7
    Mercredi 30 Juin à 08:07

    Bonjour cher Philippe,

    J'aime beaucoup ton poème, je le trouve superbe ! C'est toujours un plaisir de te lire.

    Il pleut ce matin ; hier averses et orages. Pas trop chaud tant mieux.

    Mon cousin est toujours après mon PC portable, il l'a ouvert pour intégrer le SSD (ça va le rebooster), pas simple car il y a des vis cachées et d'autres trucs... 

    Passes une bonne journée ami poète

    Gros bisous

    Florence

    6
    Mardi 29 Juin à 16:21

    Bonjour cher Philippe

    Ce petit oiseau cherche ton impératrice Où trouver un abri !

     

    Ce qui suit et un copier coller.

    Ce qui suit est un copier coller

    Me voici de retour, encore bien fatiguée mais j'irai "mollo" sur les commentaires un peu plus courts à présent.  Merci pour tous vos commentaires qui m'ont aidée à tenir, mais vous me manquiez.  

    Bonne journée et gros bisous  

    Méline

     

    5
    Mardi 29 Juin à 14:59

    Bonjour Philippe, les muses ont inspirés beaucoup de poètes et d'écrivain, tu as trouvé la tienne c'est bien. L'oiseau est libre d'aller là ou il veut.

    Bonne fin de journée.

    4
    Mardi 29 Juin à 13:51

    l'hirondelle du vse te porte un bisous

    plus trop chaud donc repos

     

    3
    Mardi 29 Juin à 08:30

    Texte délicat sur la condition humaine vue des oiseaux et réciproquement

    2
    Mardi 29 Juin à 08:01

    superbe 


     ton Impératrice  Muse  t 'inspire à merveille 


     bonne journée Philippe 

    1
    Mardi 29 Juin à 07:17

    J'aime ce poème, cela me fais du bien quand je le lis !!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :