• Avec l'automne qui porte ses couleurs dorées en septembre
    Apparaît la fête de la vigne, des récoltes et des ramassages
    Bienvenus aux hardis temps des vendanges et moissons
    Dans les champs de nos contrées de France, et en Europe
    Les arbres, braves vieillards vont se reposer quand tout stoppe
    Les plantes chéries de nos jardins vont s’éteindre pendant la fenaison
    Vers l'hiver prochain s'annonce ce moment où tout est naufrage
    Où tout de la nature jolie devant nous se défeuille, se démembre

    Dans l'éternel azur reste toujours la sereine volupté
    D'une mélancolique langueur que ce ciel éclaircie
    Viennent mourir les derniers bruits du monde estival
    Le cycle cuivré leur donne d'ultimes soubresauts
    Un vent funèbre et monotone aux feuilles offre danse et concerto
    Aux quatre coins du pays se joue la symphonie automnale
    Mais impuissant à changer son temps, le poète clame une poésie
    Il propose de ses tendres mots une gloire à cette saison bien colorée


     

     

     
    Premier Poème D'une Nouvelle Serie
    ''Les Poèmes A Sujet Proposé''

    D'Apres Une Idée Lancée Par L'Ami Hatsushio
    Dont Voici Le Blog

    http://world-of-the-infinite-disorder.eklablog.com/

    Son Sujet Proposé ''L'AUTOMNE''







     


    19 commentaires
  •  





    Les jours et les soirs passent je suis toujours en bien être
    Par la nature je garde un charme divin parmi ce qui est superflu
    De mon passé j'oublie ce qui me dérange, ne me plaît plus
    Vers l'absolue beauté des forets et des champs j'ouvre ma fenêtre

    J'accueille de ma campagne ce bohème paysage
    De tous mes pas faits en décor pastoral et forestier
    Chaque jour je m'exhale à en garder le plus fort aspect
    Mes nuits deviennent douces après mon vagabondage

     

     

     

     

     


    14 commentaires
  •  

     

    Place Stanislas

     

     



    Le monument préféré des Français
    En cette année 2021 sur France Télévisions
    C'est la Place Stanislas de Nancy
    Voila la petite nouvelle annoncée
    Admirez et observez en cette occasion
    Le lieu que je parcours souvent dans ma vie

     

     

     https://pv.viewsurf.com/1614/Nancy-Place-Stanislas-Hotel-de-ville?i=NjI3Njp1bmRlZmluZWQ

     

    https://pv.viewsurf.com/1744/Nancy-Place-Stanislas-MBA?i=Njc2MDp1bmRlZmluZWQ

     

     

     

    En ce moment c'est l'installation
    Des Jardins Ephemeres, qui sont organisés
    Pour l'Automne qui va bientot arriver
    Spectacle annuel qui s'offre en cette saison

     

     

     

     

     

     


    21 commentaires
  •  

     

     

    Je suis dans la pénombre et seul mon cœur en émoi
    Les bruits de la terre durant la nuit perçoit
    Le silence, je m'éveille et sens une tiédeur sous mes draps
    C'est ta chaleur que je saisis là tout contre moi
    Je rêve ou la réalité me donne le feu de ta présence
    O mon aimée ! De mon fol amour, tu es la chance !
    Tu es la paix, tu protèges tout en toi
    D'une sagesse pour chaque jour qu'un soleil inonde ta foi
    Tu m'arroses d'amour, de bonté, j'absorbe tout et chante
    Quand tout s'endort et s'achève avec la nuit calmante
    Quand les lumières portent un paradis artificiel, le silence vient
    Aucune voix ne se fait entendre dans ce crépuscule urbain
    Que m'importe si je ne suis qu'avec toi à mes côtés
    Que m'importe si ton amour est toujours pour moi dédié

    Si du crépuscule tout doit s'en aller et se briser
    Je ne conserverai que les merveilleuses heures exprimées
    Dans l'océan de mes souvenirs amers mais si consolants
    Je plongerai souvent pensant à cet amour qui se faisait pour moi à chaque instant
    Je pourrai en rire, je chanterai et m'apaiserai, car un nouvel enfant renaîtra en moi
    Par cette ardeur que j'ai eu et j'aurai en me rappelant toi

    La quête de cet amour m'apporte un nouvel espoir
    Quand mon cœur pleure d'avoir a chercher le Paradis
    Il m'arrive un doux message pour m'y diriger et m'y recevoir
    De la jeunesse de ce bel amour un incertain trajet s'annonce pourtant ici
    Je festoie donc ce vif sentiment a travers les rires
    Avec quelques fleurs du jardin comme de singulières pensées
    Je conçois que la Mort viendra nous séparer nous faire pleurer de son ombreuse fatalité
    Cette mort sombre auquel chacun devra s'asservir
    Et fièrement on ne pense qu'à vivre l'instant de gaieté de joie
    Je te savoure ma bien-aimée tant que nous sommes réunis sans cette fatale Loi
    De toute nouvelle connaissance qui s'approche
    On veut futilement, pauvre enfant, que cela dure l'éternité
    Tout garder a soi pour de longues années
    On ne pressent pas que paraîtra une inéluctable anicroche

    Tous en quête d'immortalité
    Depuis la perte du Paradis
    On doit savoir partir vers l'ailleurs
    D'un amour qui sera et vivra de bonheur
    Je garde le peu d'aimer enfoui en mon esprit
    Ce bref plaisir tant qu'il se pourra

    Je suis dans la pénombre et seul mon cœur en émoi
    Les bruits de la terre durant la nuit perçoit
    Le silence, je m'éveille et sens une tiédeur sous mes draps
    C'est ta chaleur que je saisis là tout contre moi
    O mon cœur donne moi pour toujours et là des nuits
    Où je serai encore si prés de ta vie
    Tu me donnes la paix, tu possèdes l'art du bien en toi
    Tu apportes avec tous tes atours une certaine foi
    Que tu sèmes d'amour, de bonté, je cultive ce tout et te chante
    Quand tout s'endort et s'achève avec la nuit calmante
    Quand les lumières portent un paradis artificiel, le silence vient
    Aucune voix ne se fait entendre dans ce crépuscule urbain
    Que m'importe si je ne suis qu'avec toi à mes côtés
    Que m'importe si ton amour est toujours pour moi dédié

     

     

     

     


    8 commentaires
  •  





    Après les balades et promenades à pied
    J'ai décidé de changer mes pratiques
    C'est en vélo que je vais me laisser tenter
    Et en faire mes activités champêtres et ludiques

    En foret, dans les champs il y a de l'espace
    Pas de voitures ou d’empêchements urbains
    Je pourrai enfin rouler sans souci sur les chemins
    Sans être dérangé par un danger qui vient et passe

    Après les balades et promenades bien vécues
    Vers d'autres transports j'accorde mes vues
    A bicyclette un peu sur les routes sylvestres
    J'irai de mes activités forestières et terrestres

    En foret, dans les champs je pourrai me mouvoir
    Sans l'inquiétude d’être par un risque menacé
    Enfin circuler sans souci sur de beaux sentiers
    Avec mon petit engin je jouirai d'un bonheur jubilatoire

     

     

     

     

     


    11 commentaires
  •  

    Cliquer sur le titre en jaune pour afficher la commande musicale

     

    Petula Clark - Ma Fete A Moi

     

     

     

     **************************

     

     

     
    Ce matin j’ai l’âme buissonnière
    Je veux divaguer, m'amuser
    Cette journée est en effet
    Celle de mon anniversaire

    Dans un quotidien d'humain
    Modestement se faire un plaisir divin
    Voila une bonne et heureuse distraction
    Loin d'un jour normal à la maison

    Avec les proches un divertissement
    En stricte intimité se faire à l'instant
    Une félicité d'avoir pu vivre et survivre
    Les hauts et les bas que la vie nous livre

    Célébrer le moment annuel de sa naissance
    Il y a plus de cinquante ans sur la planète
    Heures, minutes et secondes offertes a moi, le poète
    Passeront et donneront cette envie d'existence

     

     

     

     


    16 commentaires
  •  

     

     

    Mon cœur tu tombes malade, tu te mets en hiver il me semble
    Mon cœur tu changes en quelques heures
    Tu deviens fragile, méfiant, rempli de peurs
    Mais mon cœur je ne veux plus que tu trembles

    Tu te caches derrière une immense et glaciale façade
    C'est que tu as attrapé un drôle de coup de froid, mon ami
    Un amour qui n'est pas partagé tu as connu, sans bouée de survie
    Mon cœur tu as compris que ce n’était qu'une passade

    En échange de cet amour, mon cœur tu n’as rien eu, tu t’es vidé
    Depuis mon cœur tu as peur d'aimer à nouveau
    Te noyant dans tes pleurs souvent comme coulent les bateaux
    Heureusement que mon cœur tu as appris à nager

    Si tu te bats contre les vagues c'est que tu ne veux pas sombrer
    Dans cette tourmente tu t’es finalement échoué sur une plage
    Ce même jour où de son côté elle partait vers un beau voyage
    Mon cœur tu l’as vue et tu as pu de nouveau espérer et respirer

    Tu n’étais pas en train de mourir, comme je le croyais
    Irrésistiblement dès lors tu t’es remis
    Quand devant moi, cette fille s’est avancée et qu’elle m’a souri
    Me redonnant un sens amoureux, mon cœur guéri tu es satisfait

    Tu t’es offert alors un jardin de milliers de fleurs colorées
    Tu t’es promené dans les chemins aux gracieuses plantes
    Mon cœur tu as décidé de te soigner et d’affronter la vie turbulente
    Tout recommence par cet amour naissant bien arrivé

    Mon cœur je sais que tu as besoin de temps pour aimer cette présence
    Il faudra encore avec moi avoir un peu de patience
    Mon cœur si tu bois ce bon remède, cette magique potion
    Laisse-moi te guérir et te remplir de cette passion

    Mon cœur la fièvre te chauffe comme le soleil d’été, il me semble
    Mon cœur tu changes en quelques heures
    Tu deviens fort, optimiste et vainqueur
    Mon cœur je ne vois plus que tu trembles


     

     


    15 commentaires
  •  




    Quand la nuit se fait jour
    A la lumière de tes services
    Dans une poche ou une demeure
    A la campagne par tant de chemins
    Dans les rues à travers nos villes
    Petite ampoule qui agréablement scintille
    Petite ampoule qui éclaire tous les terrains
    Telle une étoile offrant ta claire lueur
    Tu es cette source salvatrice
    Qui d'un éclat illumine tout autour

     

     

     


    14 commentaires
  •  

     




    Un grand être extraordinaire vient à Marseille
    Pour résoudre tous les problèmes il n'a pas son pareil
    D'un claquement de ses doigts magiques
    Il va tout démêler de ce qui se complique

    Un grand politique vient faire sa campagne présidentielle
    Un grand manipulateur vient vous promettre le ciel
    Tout est possible, garanti pour gagner son joli paradis
    Être élu il ne pense qu'a cela, oubliant vos vrais soucis

    Rien de tout ses dires, de ses promesses grandioses
    N'ont été au peuple de France apportés pour le contenter
    Ses shadocks gouvernants en paroles aussi n'ont rien comblé
    Tout a été fait si mal, de travers et à l'envers par ces supposés virtuoses

    A guichet fermé se joue un mauvais théâtre de guignol
    Les marionnettes sont sourdes, ce ne sont que des figures
    Elles ne peuvent écouter de la foule les bruits et les murmures
    Elles n'entendent pas l'humeur irritable de l'audience qui s'affole

    Il reste une solution pour quitter ce cirque avec la joie
    Au cœur même si le spectacle a été si décevant
    Lors du changement de propriétaire et son équipe à la noix
    Il faudra choisir pour le trône un autre prétendant

    Si de cet univers artistique la déception en est la cadence
    La population mécontente des représentations offertes
    Peut décider du rôle de l'artiste qui succédera aux séances
    Un autre bateleur viendra toujours après le mauvais interprète

     

     

     

     

     


    11 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires