•  

     

     

     


    J'aime les quatre saisons qui parcourent les ans
    De la période froide à la plus chaude
    La nature nous offre de merveilleux présents
    De ces chemins de nos vies où l'on baguenaude

    J'aime la douceur du printemps
    La nature peu à peu s'éveille
    De ces premières journées agréablement belles
    Le voyage commence frais et rayonnant

    J'aime la chaleur de l'été
    Qui plonge dans nos fiers cœurs
    Un accessible ardent bonheur
    Promenade avec une nature éblouissante qui parait

    J'aime la couleur or de l'automne
    Où les arbres dorés émerveillent encore
    La végétation doucement se ferme et s'endort
    Pour affronter le froid périple qui frissonne

    J'aime la blancheur de l'hiver
    Quand sur les vallées et plaines
    Les flocons offrent une paix sereine
    La neige couvre de sa course les terres

    J'aime les quatre saisons de nos vies
    Qui assurent et génèrent la nature
    Pour continuer la belle aventure
    Dans ce sentier où chaque élément se construit

     

     

     

     


  •  

     



    Cette crise
    Douloureuse malice
    Cette situation
    Cruelle élucubration

    Pourrai-je échapper à la dureté
    De cette façon d'entreprendre ?
    Pourrai-je éliminer
    Ce renoncement à comprendre ?

    Ma piste
    Est-elle vraie et réaliste ?
    Mon chemin
    Va-t-il toujours si bien ?

    Saurai-je enfin assouplir
    Ma condition et cette souffrance ?
    Au bout de mes espérances
    Saurai-je parvenir ?

    Mon monde
    Est-il impur et immonde ?
    Mon choix
    Est-il de bon aloi ?

    Je doute ici et je me morfonds
    Dans l'absence de réaction
    Je reste là et je me confonds
    En mille excuses sans solution

    Mes victoires
    Des chimériques histoires
    Mes échecs
    Des tragédies grecques

    J'avoue ne plus y croire
    Je supplie quelques dieux ou déesses
    De m'aider, où ai-je donc mis les pieds, je stresse
    J'avoue ne plus vraiment savoir

    Cette crise
    Illusoire malice
    Cette situation
    Imaginaire élucubration

     

     

     

     

     


  •  

     

     



    Ces mots
    Que je n'arrive pas à exprimer
     Seulement de baroques idées
    Ces mots

    Je veux cette présence auprès de moi
    Je veux ressentir la plus forte des lois
    Je veux connaitre l'évangile aux anciens temps
    Je veux pour des siècles et des siècles que l'amour soit présent

    Ces mots
    Il me faut les offrir
    Mon âme, là, va ouvrir
    Ces mots

    Je veux trouver un bonheur sans restriction
    Je veux une vie de sagesse et de bonne action
    Je veux ma foi éternelle pour seul bouclier
    Je veux que cette prière pousse le vent mauvais

    Ces mots
    De vie qui ne meurent
    Prononcés sans heurt
    Ces mots

    Je veux sans misère m'en aller
    Je veux rire, ne pas subir
    Je veux me battre et pouvoir agir
    Je veux puissant tout dégager

    Ces mots
    Croyant celui qui prend soin
    De la veuve et de l'orphelin
    Ces mots

    Je veux un chemin d'espérance
    Je veux une possible route en croyance
    Je veux l'être divin des cieux qui construit
    Je veux ne suivre personne, seulement lui

    Ses mots
    Dieu sait le meilleur en moi
    Ses mots
    Dieu c'est le meilleur en toi

     

     

     

     

     

     


  •  

     





    Quand je pense que ma vie, un jour, s’achèvera
    Avant que ma plume ne capture mon esprit fou
    Avant que mes écrits ne s’entassent plus encore
    Comme les semences des bons fermiers dans leurs greniers.
    Quand j’aperçois chaque belle nuit étoilée
    Des nuages troublant ma foi nouvelle qui éclore
    Je pense ne jamais pouvoir découvrir surtout
    Qu’un beau jour, ces ombres, le destin les chassera.

    Et quand je sens, imparfaite créature fragile
    Que sûrement je ne pourrai aimer quelques soirs
    Je ne pourrai parfois me faire à l'amour naissant
    Ne jamais savourer ce plaisir féerique
    D’un amour impulsif - Je pars loin vers un Néant mystique
    Je quitte ce monde, je pars seul et laisse le temps
    Je m'abandonne à moi-même et change mon espoir
    Avant que cet amour n’atteigne mon exil.

    J’ai espéré recevoir un signe de toi
    Quelque chose qui m’aurait annoncer ton amour
    Toi, l’être qu’il me manque le plus dans la vie,
    Je n’attends qu’un petit rien pour me transformer.
    D’étranges rêves mes nuits sont encore bercées,
    Tu m’apparais là mais tu n’es qu’un bel esprit
    Sorti des rêveries que j’entreprends toujours
    Je pars donc, laissant là mon souvenir de toi.

    Quand je pense que ma vie, un jour, s’achèvera
    Avant que ma plume ne capture mon esprit fou
    Avant que mes écrits ne s’entassent plus encore
    Comme les semences des bons fermiers dans leurs greniers.
    Quand je pense que ma vie, un jour, s’achèvera
    Ma plume lasse elle aussi s’arrêtera tout doux
    Sans avoir reçu cette chaleur de ton corps
    Le jour de la mort, qui pleurera ma vie écoulée ?
    Quand je pense que ma vie, un jour, s’achèvera
    Qu’un beau jour, mes ombres, le destin les chassera.




     

     

     


  •  

     





    Dame Poussin fout le camp
    Emportée par un grivois vent
    Elle n'a plus la Santé mais veut sa part de Capitale
    Damoiseau Faisan reprend son flambeau
    Il sera de sinistre guerre là pour remanier
    Les retraites entreprises bien compliquées
    La misère est en marche triomphale
    Dame Poussin s'en fout, elle a la vie parisienne
    Pour aux municipales faire sa mise en Seine



     

     

     


  •  

     



    Tu as montré ton kiki
    Tu l'as dans le cucu
    Maintenant dans le caca
    T'es bien beau, coco
    De ce monde virtuel ou tout est souvent faux
    Rien n'est laissé privé, Monsieur Grivois
    Nous découvrons que tu as pu
    Exhiber l'objet du délit

    Pour une place à Paris
    Ne montre pas ton outil
    Pour gagner la mairie
    Sois tout gentil
    Pour internet entre amis
    Dans la vie des Hauts aussi
    Car dans les médias, les réseaux jolis
    Tu tacheras le panache dont tu jouis

    Contre la gauche, Hidalgo
    Tu ne seras pas le bon Roméo
    Tu as beau faire ton numéro
    Même si tu parles avec brio
    Tu ne gagneras pas le gros lot
    C'est ainsi dans le monde bas des Hauts
    Dès que tout est su, diffusé illico
    Tu n'es plus qu'un grand nigaud

    Ne crois pas
    Que toute la politique
    Soit si pourrie en perversion
    Non, cette aventure t'encourage
    Et te demande de rester bien sage
    Devant les foules en révolutions
    Et si tu vas en érotique
    Garde bien caché tes ébats






     


  •  

     





    Je pense à toi
    Je ne peux m'apaiser l'esprit
    Je pense à toi
    Je suis en plein rêve chaque nuit

    Dans quel état tu me mets
    Des visions de toi me font délirer
    Et je ne sais comment cela va finir
    Si tu es la seule qui me fait plaisir

    Je ne pense qu'à toi
    Sans tabou
    Je ne pense qu'à toi
    Sens dessus dessous

    Pour qu'à cette union je puisse m'offrir
    Mon amie il te faut l'envie m'accorder
    Pour que je puisse finalement me calmer
    Tu dois de moi te passionner et t'ouvrir

    Penses-tu à moi ?
    Suis-je dans tes songes un peu ?
    Penses-tu à moi ?
    Serai-je avec toi enfin heureux ?

    Transi par un état euphorique
    J'espère te voir venir enfin
    Si tu viens combler mon envie érotique
    Je ferai notre bonheur demain






     

     


  •  

     



    Président 2017 est écologiste
    Maintenant que les français aiment tant l'écologie
    En bon opportuniste
    Il va sauver la planète là et ici

    Si demain les Schtroumpfs sont aimés
    Par une majorité des français
    En Grand Schtroumpf le bon président sera
    Déguisé jusqu’à la fin de son mandat

     

     

     

     


  •  

     

     


    Ce chemin n'est pas bon
    Je préfère partir en arrière
    J'en fais ma totale raison
    Je ne continuerai pas cette galère

    Ce chemin que j'ai pris
    N'a plus de route au bout
    C'est un précipice qui attend les fous
    Qui poursuivent et persistent ici

    Ce chemin n'est plus bon
    Je vais choisir d'aller
    En arrière, c'est un abandon
    Pour ma sécurité 

    Ce chemin est impossible devant moi
    J'envisage déjà l'autre solution
    Une voie de substitution
    Je retourne tout de suite sur mes pas
     

     

     

     

     

     






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires