• Ironie

     

     

     

    Ironie du sort
    Des heures défilent
    Ma vie passe
    La nuit quand tout dort
    Certains s'amusent-ils
    Dans ce monde de glace ?

    Ironie de la vie
    Qui parcourt toujours
    Sa course droit devant
    Tout le monde sait où cela finit
    Pas de possible retour
    On doit avancer, un pas en avant

    Ironie de mon destin
    Tellement peu à savourer encore
    Si l'heure ne vient à résonner
    De moi restera t il un lendemain ?
    L'oubli achèvera de meurtrir mon corps
    Et ce futur rêvé que je n'aurai jamais

     

     

     

     

     

     

    « Donne-Moi Une MusiqueAu Début De Chaque Belle Aventure »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    13
    Dimanche 12 Juillet à 14:41

    ouh ben mon Philippe .... encore beaucoup de tristesse dans ce poème, et pas de projets je trouve ! 

    et oui la vie passe, et avance, vers du pas beau ... normalement !  essayons de vivre chaque jour, avec le plus de positivité possible, car on ne sait pas ce que fera demain ... c'est en cela que sont faites nos journées les unes aprés les autres .... 

    pleins de gros bibis 

    Maryline 

    12
    Mercredi 8 Juillet à 10:05

    bonjour Juste oh le beau poeme et le lis

    et le relis avec plaisir

    il est beau

    belle journée et gros bisous

    Elyci

    11
    Mercredi 8 Juillet à 09:28

    donne moi lien français stp merci

    10
    Mercredi 8 Juillet à 07:10

    comme ton article ma vie cours  mais je suis pas loin du bout du chemin

    ma sœur  va mieux   merci de ton amitié bisous

    9
    Mercredi 8 Juillet à 07:09

    Bonjour cher Philippe,

    J'ai relu ton poème avec plaisir.

    Je suis matinale aujourd'hui, levée à 6 heures mais j'ai bien dormi. 

    Il va encore faire beau et chaud aujourd'hui, Fernand et moi on aime pas lorsque ça dépasse 30 degrés ! C'est l'été, il faut faire avec.

    Passes une bonne journée ami poète

    Gros bisous

    Florence 

    8
    Toupinette
    Mardi 7 Juillet à 23:24

    C'est toujours avec grand plaisir qu'on vient lire ce que ta plume a laissé sur le papier... (avant de passer au clavier!!) J'admire ton inspiration, ce don d'écrire... on a tous des dons plus ou moins cachés mais c'est bien d'en faire profiter!

    Bises

     

    PS je reviendrai écouter 3 chansons que je ne connais pas.

    7
    Mardi 7 Juillet à 15:37

    Très beau poème Philippe !

     

    6
    Mardi 7 Juillet à 09:34

    Un petit coucou cher Philippe en ce mardi matin.

    Fraicheur matinale mais l'été se réveille petit à petit.

    En mode ralenti avec petite ballade et en fin d'après midi, pétanque avec les copains.

    Bonne journée à toi. Amitié - Jean

    5
    Mardi 7 Juillet à 08:30

     oui ironie du sort 

     que nous réserve t -il   ? du bon ou du mauvais  , la réponse 

     est le lendemain ..................

     je le trouve  superbe ce  poéme 

     

     bonne journée PHILIPPE 

     KENAVO

    4
    Lundi 6 Juillet à 14:07

    Bonjour

    Ton poème m'a arrêtée et j'ai eu enve de visiter ton blog...Je me suis délectée de ce poème.

    J'adore la poésie, Ne sachant pas rimer, je les achète.

    Bonne journée 

    Bises amiales 

    Méline

    3
    Lundi 6 Juillet à 10:31

    Bonjour Poète Gaulois

    Il restera au moins ces mots sur la Toile, avec tout ce qu'ils portent de sentiments, de doutes, de questions. D'amour aussi. D'Humanité.

    Quelles drôles de bêtes nous sommes : nous regardons en arrière tout en nous demandant ce qu'il y a devant. Un coup à se casser la gueule ! he

    Carpe diem mon cher Phil ! Carpe diem !

    Et puis il y a aussi ce que tu donnes à tes amis de la vraie vie, et qui ne s'efface jamais totalement.

    Merci pour ce beau poème

    Bonne journée à toi !

    2
    Lundi 6 Juillet à 08:04

    Bonjour cher Philippe,

    Encore un superbe poème que tu as écris, c'est toujours agréable de te lire.Quelle inspiration tu as ! cool

    Merci pour tes visites du week-end pendant mon absence, j'adore tes commentaires.

    Soleil et pas trop chaud car il y a du vent donc tant mieux.

    Passe une bonne journée et une agréable semaine ami poète

    Gros bisous

    Florence

    1
    Lundi 6 Juillet à 07:27

    L'ironie de l'histoire est que chaque vie porte en elle sa naissance et sa mort, c'est l'essence même de la vie, alors faut il cessé de vivre pour éviter tous ces tourments?

    Amicalement

    Claude

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :