• Pluie Et Orage

     

     

     

     



    Un peu de pluie sur les visages coule
    De longs déluges demeurent
    Marcher sous l'averse de ces heures
    C'est l'instant où avec les eaux tout s'écoule

    Pas d'exaltation en bonheurs radieux,
    Œuvre divine qui des cieux tombe en milliers
    De gouttes pour de ces inondations nous affoler
    Ce temps mauvais ne va plus au mieux

    Est-ce un esprit qui ainsi pleure en bruit d'eaux ?
    Est-ce une divinité qui déverse ses larmes, sa rage sans cesse ?
    Dans l'azur nuageux mon poème s'offre une messe
    Pour prier à qui pourra tout arrêter de là-haut

     

     

     

     

     

    « Cruelle PassionA L'Aventureuse »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    13
    Mardi 8 Juin à 20:56

    bonsoir Philippe , merci pour ce magnifique poème ! tes mots sont si beaux sous ta plume !! merci belle semaine A +

    12
    Mardi 8 Juin à 20:27

    Bonsoir très cher Philippe 

    Un petit coucou mon ami pour te souhaiter une très agréable soirée

    Gros bisous 

    Méline

    11
    Lundi 7 Juin à 17:55

    bonjour 

     de l 'eau de pluie , de l'eau de la haut 

     l 'eau est bien faisante , sans elle ne  ne pourrions pas vivre 

    je pense que je suis une créature d 'eau   ..quand  je ne la voit plus elle me manque 

     mais point trop s 'en faut  quand même .

     bonne nouvelle  semaine pour toi 

     kénavo Philippe 

     

     

    10
    Lundi 7 Juin à 13:48
    9
    Lundi 7 Juin à 11:12

    Même l'actualité est poétique chez toi.*

    Bonjour Philippe,

    j'espère que tout va bien !

    Nous ici on nous annonce orage et pluie aussi mais il fait très chaud et lourd.......

    8
    Lundi 7 Juin à 10:12

    Bonjour Philippe, je vois que le temps à été maussade à Nancy, et la pluie est bénéfique pour remplir les  sources.

    Mais peut-être que là haut ils pleurent de voir ce qui se passe en bas.... Bonne journée que je te souhaite avec du soleil.

    7
    Lundi 7 Juin à 10:05

    Bonjour Philippe,

    Ce poème est d'actualité, il est vrai que la pluie tombe bien souvent.

    J'avoue tout de même qu'une petite pluie fine et fraîche est bien agréable.

    Bonne journée

    M@rie

    6
    Lundi 7 Juin à 08:08

    La valse de saison

    5
    Lundi 7 Juin à 07:57

    Bonjour très cher Philippe 

    Ne rejetons pas sur Dieu les dégâts que fait l'homme en détruisant notre planète, il est le seul responsable de ce qu'il subit et quand je dis, "il"...c'est nous tous...où est la civilisation ? 

    Bonne journée mon ami et gros bisous 

    Méline

    4
    verismo-lagardere
    Lundi 7 Juin à 07:55

    L a nature ne fait que se venger
    Du mal que nous à chaque instant on lui fait
    Mais comme toi j'ai ces pensées
    Que les cieux se vengent courroucés
    Bonne semaine bonne journée
    A toi de moi 
    VL/Claude

    3
    Lundi 7 Juin à 07:49

    Bonjour Phil ....Voici encore de magnifiques écris ....Et oui je pense que de la haut les larmes divines  sont le résultat de nos insouciances envers notre  jolie nature , trop d'abus de la part de beaucoup qui n'ont aucun respect en rien et qui ne pensent qu'a saccagés , qu'a détruire pour un profit qui va nous mener direct a des désastres , trop , c'est  trop et il faudrait que les consciences de certains travaillent dur et dans dans un autre sens , en essayant de réparer tout le mal fait déja par égoïsme, par  avidité de posséder ...Il serait temps de réagir quand on voit tout ce qui cloche dans notre univers ....C'est bien simple si tout continue a cette allure il va nous en cuire et voir ou tout ça va nous mener , mais il sera trop tard ....Bon il faut continuer notre route en espérant des jours meilleurs....Je te souhaite un beau début de semaine et de jolies balades pour t'évader du mieux que tu pourra de ce qui te chiffonne dans ce monde ....J'essaye de tenir sur ce blog qui vraiment me gonfle sérieux par moment....... Bref merci de ton amitié .........Bise ......A++++Soriane(Lili)

    2
    Lundi 7 Juin à 07:14

    Non il ne faut pas se méprendre, les ravages causées par les pluie ne sont pas les caprices d'un dieu, mais le calcul bête et idiot de l'humain qui a voulu modeler la nature à sa façon et qui a détruit tout ce que dieu avait construit pour nous protéger, on manque d'eau et les sols ne sont plus en mesure de la retenir, chaque goutte qui tombe, au lieu de grossir la nappe phréatique, ne fait que grossir la colère du torrent, on ne peut pas rejeter cette responsabilité sur un autre que sur nous même.

    Amicalement

    Claude

    1
    Lundi 7 Juin à 07:05

    Bonjour cher Philippe,

    Il est bien ton poème, j'aime.

    N'étant pas croyante (Fernand non plus) je ne prie pas pour le ciel, c'est lui qui décide.

    Samedi je suis allée en ville avec ma mère.

    Hier on est pas sortis, temps pas terrible.

    Mon PC portable est chez mon cousin, il s'en occupera cette semaine... En attendant je vais sur celui de mon mari. 

    Passes une bonne journée et une agréable semaine ami poète

    Gros bisous

    Florence

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :